Intro - CD/DVD

Het Live album Rendez-Vous werd uitgegeven op 18 Augustus 1998.
Het werd opgenomen op 3 en 4 Juni 1998 in het Olympia in Parijs tijdens de Dans ma chair tournee.

Label: Sony

In Februari 1998 gaf Patricia een fantastisch concert in het Bercy Stadion(de grootste hal in Parijs). 3 Avonden achter elkaar voor een uitzinnig publiek. Honderden fans kwamen ook om haar te zien in het Olympia in Juni van dat jaar.
Patricia trad de hele week op in het Olympia en gaf haar fans een terugblik op haar 10jarige carrière in showbiz.

Tijdens de zomer trad Patricia op in een aantal concerten in Duitsland en Egypte. Daarna, na een welverdiende break in September, vloog ze naar Rusland om daar een aantal concerten te geven. In Rusland was ze al een hele grote ster!
Minder dan een jaar later kwam ze weer terug in het muzikale nieuws toen het dubbel album Rendez-Vous werd uitgegeven. Het verscheen in 10 verschillende Europse landen en ook in Japan en Korea.

Patricia over "L'Aigle Noir": "Ik zong L'Aigle Noir met Pascal Obispo tijdens Les Enfoirés van dat jaar en toen ik vervolgens op tournee ging wilden iedereen het horen. Dus toen heb ik de song opgenomen in mijn repertoire".

Tracklist

CD 1

1. Intro (1:41)
2. La Vie en Rose (2:33)

La vie en rose

Des yeux qui font baisser les miens
Un rire qui se perd sur sa bouche
Voilà le portrait sans retouche
De l'homme auquel j'appartiens

{Refrein:}
Quand il me prend dans ses bras,
Il me parle tout bas
Je vois la vie en rose,
Il me dit des mots d'amour
Des mots de tous les jours,
Et ça m'fait quelque chose
Il est entré dans mon cœur,
Une part de bonheur
Dont je connais la cause,
C'est lui pour moi,
Moi pour lui dans la vie
Il me l'a dit, l'a juré
Pour la vie
Et dès que je l'aperçois
Alors je sens en moi
Mon cœur qui bat

Des nuits d'amour à plus finir
Un grand bonheur qui prend sa place
Des ennuis, des chagrins s'effacent
Heureux, heureux à en mourir

{Refrein}

{Noot: Andere versie van het laatste couplet}

Des nuits d'amour à en mourir
Un grand bonheur qui prend sa place
Les ennuis, les chagrins s'effacent
Heureux, heureux pour mon plaisir
3. Mon Mec à Moi (5:29)
Mon mec à moi

Il joue avec mon cœur
Il triche avec ma vie
Il dit des mots menteurs
Et moi je crois tout c'qu'il dit
Les chansons qu'il me chante
Les rêves qu'il fait pour deux
C'est comme les bonbons menthe
Ça fait du bien quand il pleut
Je m'raconte des histoires
En écoutant sa voix
C'est pas vrai ces histoires
Mais moi j'y crois.

Mon mec à moi
Il me parle d'aventures
Et quand elles brillent dans ses yeux
J'pourrais y passer la nuit
Il parle d'amour
Comme il parle des voitures
Et moi j'l'suis où il veut
Tellement je crois tout c'qu'il m'dit
Tellement je crois tout c'qu'il m'dit
Oh oui
Mon mec à moi

Sa façon d'être à moi
Sans jamais dire je t'aime
C'est rien qu'du cinéma
Mais c'est du pareil au même
Ce film en noir et blanc
Qu'il m'a joué deux cents fois
C'est Gabin et Morgan
Enfin ça ressemble à tout ça
J'm'raconte des histoires
Des scénarios chinois
C'est pas vrai ces histoires
Mais moi j'y crois

{Refrein}
4. L'amour Devant La Mer (3:37)
L' amour devant la mer
Mourir devant, courir derrière
Se taire en attendant
En attendant que faut-il faire
Gagner la guerre ou simplement
Ne plus vouloir la faire
Dans cet enfer gagner du temps

Cacher dans un désert
Derrière l'océan
Les gens qui nous sont chers
Partir pour un moment
S'éloigner prudemment
Du feu et faire
Aux îles du Levant
L'amour devant la mer
L'amour devant la mer

Danser devant dans la lumière
D'un jour éblouissant
Rire de l'enfer faire un enfant
Courir derrière un peu de vent
Avant qu'un peu de terre
Coule doucement
Sur la lumière
5. Les Hommes Qui Passent (6:40)
Les hommes qui passent

Les hommes qui passent Maman
M'envoient toujours des cartes postales
Des Bahamas Maman
Les hommes qui passent tout le temps
Sont musiciens artistes peintres
Ou comédiens
Souvent

Les hommes qui passent Maman
M'offrent toujours une jolie chambre
Avec terrasse Maman
Les hommes qui passent je sens
Qu'ils ont le cœur à marée basse des
Envies d'océan

Les hommes qui passent pourtant
Qu'est-ce que j'aimerai en voler un
Pour un mois pour un an
Les hommes qui passent Maman
Ne me donnent jamais rien que de l'argent

Les hommes qui passent Maman
Leurs nuits d'amour sont des étoiles
Qui laissent des traces Maman
Les hommes qui passent violents
Sont toujours ceux qui ont gardé
Un cœur d'enfant perdant

Les hommes qui passent pourtant
Qu'est-ce que j'aimerai en voler un
Pour un mois pour un an
Les hommes qui passent Maman
Ne me donnent jamais rien que de l'argent

Les hommes qui passent Maman
Ont des sourires qui sont un peu
Comme des grimaces Maman
Les hommes qui passent troublants
Me laissent toujours avec mes rêves
Et mes angoisses d'avant

Les hommes qui passent pourtant
Qu'est-ce que j'aimerai en voler un
Pour un ,ois pour un an
Les hommes qui passent Maman
Ne me donnent jamais rien que de l'argent

Les hommes qui passent Maman
Les hommes qui passent Maman
Les hommes qui passent pourtant
Les hommes qui passent Maman
6. Entrer Dans La Lumière (7:13)
Entrer dans la lumière Entrer dans la lumière
Comme un insecte fou
Respirer la poussière
Vous venir à genoux

Redécouvrir ma voix
En être encore capable
Devenir quelquefois
Un rêve insaisissable

Toucher des musiciens
Sourire à des visages
A quatre heures du matin
N'être plus qu'une image

Etre là de passage
Sans avoir rendez-vous
Avoir tous les courages
De me donner à vous

Et vous laisser venir
Comme un amant magique
Et vous ensevelir
Sous mon cri de musique

Entrer dans la lumière
Comme un insecte fou
Respirer la poussière
Vous venir à genoux
7. Quand J'ai Peur de Tout (5:22)
Quand j' ai peur de tout

Une même apparence
Des éclats de soleil
Des rayons d'innocence
Avant la prudence
Avant la malchance
Des enfants pareils

Y a-t-il un sort, un signe
Est-ce un doigt qui désigne
Celle ou celui qui va
Renoncer pas à pas
Comment, qui sont-ils
Ces gens trop fragiles
Qui ne savent pas

Vivre quand tout lâche, quand tout casse, quand tout clash
Quand tous les blues ont sali ta raison, ta maison, tes saisons
Quand tout est sombre, plus rien n'est doux
J'ai peur de tout

Si ma vie je l'invente
Légère et insouciante
Je les croise au hasard
Dans les rues dans les bars
Fatigues, dociles
Ailleurs immobiles
Je ressens tout ça, tout ce froid

Cette intime fracture
Cette lézarde au mur
Je la sais, elle est là
Toujours au fond de moi
Et parfois je coule
Comme une pierre qui roule
Qui roule si bas

Si bas... quand tout lâche, quand tout casse, quand tout clash
Quand tous les blues ont sali ta raison, ta maison, tes saisons
Quand tout est sombre, plus rien n'est doux
Quand j'ai peur de tout

Si j'avais pu m'enfermer dans tes bras
M'enfermer, me protéger
Mais où es-tu dans ces moments la
Qui pourrait m'apaiser ? Oh...

Vivre quand tout lâche, quand tout casse, quand tout clash
Quand tous les blues ont sali ta raison, ta maison, tes saisons
Quand tout est sombre, plus rien n'est doux
J'ai peur de tout
J'ai peur de tout, si peur de tout, si peur de...
Tous les blues ont sali ta raison, ta maison, tes saisons
Quand tout est sombre, plus rien n'est doux
Et parfois quand je coule, comme une pierre qui roule
J'ai peur de tout
J'ai peur de tout
J'ai peur de tout
8. Je Me Souviens de Rien (4:13)
Je me souviens rien

Quand la nuit renonce incognito
L'ombre me laisse en lambeaux
La lumière embrasse enfin ma peau
Me remplit de tendresse, de chaud

J'apprends à revivre entre clair et sombre
Sans toi le monde est moins beau

{Refrein:}
Je me souviens de rien
Le temps m'emporte un peu loin
Tout m'entraîne et s'envolent
Un par un mes chagrins
Les souvenirs, ceux que la lumière éteint
Dès que la nuit revient, je me souviens trop bien

Mes amis, mes doux, mes beaux amis
Ouh, me caressent des yeux, de mots
Moi je promets, je souris tant que j'oublie
Je prends, ces secondes en cadeau

J'ai tant voyagé de ruines en décombres
J'ai la mémoire un peu floue

{Refrein}

Je me redécouvre enfin toute entière
Avant je n'étais que nous

Je me souviens de rien
Le temps m'emporte un peu loin
Tout m'entraîne et s'envolent
Les visages, les parfums
Les souvenirs, ceux que la lumière éteint
Dès que la nuit revient, je me souviens trop bien
9. Il Me Dit Que Je Suis Belle (7:06)
Il me dit que je suis belle

Et quand le temps se lasse
De n'être que tué
Plus une seconde passe,
Dans les vies d'uniformité
Quand de peine en méfiance,
De larmes en plus jamais
Puis de dépit en défiance
On apprend à se résigner
Viennent les heures sombres
Où tout peut enfin s'allumer
Ou quand les vies ne sont plus qu'ombres
Restent nos rêves à inventer

Il me dit que je suis belle
Et qu'il n'attendait que moi
Il me dit que je suis celle
Juste faite pour ses bras
Il parle comme on caresse
De mots qui n'existent pas
De toujours et de tendresse
Et je n'entends que sa voix

Eviter les regards, prendre cet air absent
Celui qu'ont les gens sur les boul'vards
Cet air qui les rend transparents
Apprendre à tourner les yeux
Devant les gens qui s'aiment
Eviter tous ceux qui marchent à deux
Ceux qui s'embrassent à perdre haleine
Y a-t-il un soir, un moment
Où l'on se dit c'est plus pour moi
Tous les mots doux, les coups de sang,
Mais dans mes rêves, j'y ai droit

Il me dit que je suis belle
Et qu'il n'attendait que moi
Il me dit que je suis celle
Juste faite pour ses bras
Des mensonges et des betises
Qu'un enfant ne croirait pas
Mais les nuits sont mes églises
Et dans mes rêves j'y crois

Il me dit que je suis belle...
Je le vois courir vers moi
Ses mains me frôlent et m'entraînent
C'est beau comme au cinéma
Plus de trahison, de peines
Mon scénario n'en veut pas
Il me dit que je suis reine
Et pauvre de moi, j'y crois
Hmm, pauvre de moi, j'y crois

CD 2

1. Gentleman Cambrioleur (2:49)
Gentleman Cambrioleur

C'est le plus grand des voleurs,
Oui, mais c'est un gentleman.
Il s'empar' de vos valeurs
Sans vous menacer d'une arm'.
Quand il détrouss' une femm',
Il lui fait porter des fleurs.
Gentleman cambrioleur
Est un grand seigneur.
Il viens chez vous la nuit
Sans déranger votre sommeil.
Il décroche sans bruit
Le tableau acheté la veill',
Puis avant de partir,
Après ses coupables travaux,
Il laisse un mot sur le piano.

C'est le plus grand des voleurs,
Oui, mais c'est un gentleman
Et chaque femme à son heure
Rêve de voir son visag'.
De l'actrice à la danceuse
Et l'épouse la meilleur',
Gentleman cambrioleur
A gagné le cœur.
2. Fais Moi L'amitie (6:02)
Fais-moi l'amitié

C'est encore un de ces soirs
Où j'ai mon cœur d'automne
Où je viens chercher
Ton amitié d'homme
Combien de fois j'ai poussé ta porte
En sanglots
Et bu dans ton verre
L'alcool qui réconforte
Les mots faut bien qu'ils sortent

Là j'aimerais tellement
Être un mystère
Et que tu me parles
Comme à un être cher
Cher au delà
De notre entente
Que tu aies de moi
Un regard si tendre
Une envie si tendre

Je me sens si proche de tout quitter
Tellement décalée dans mon parcours
S'il te plaît fais-moi l'amitié
Ce soir de m'aimer jusqu'à l'amour

Demain peut-être
On en rira
En voyant nos têtes
Mais comprends-moi
À force de toi avec moi
Là je veux très fort
Être enfin contre toi
Tellement contre toi
3. Regarde les Riches (3:12)
Regarde les riches

Arrête de pleurer Babelou
Sur l'argent qui vaut plus un clou
Arrête de dire que t'es toute seule
Ici c'est chacun pour sa gueule
Arrête de rêver que tu déprimes
C'est vrai que tu débordes de ton jean
Autour de toi tout le monde s'en fout
Arrête de pleurer Babelou

Regarde les riches
Ils sont coiffés comme leur caniche
Regarde les riches
Ils roulent en Rolls sur la corniche
Regarde les riches
Ils parlent pas l'anglais mais l'english
Regarde les riches
L'important c'est tout ce qu'ils affichent
Les riches

Arrête de chanter Babelou
Ce blues des banlieues qui rend fou
Arrête de ramer pour personne
Tu vois pas qu'on te prend pour une conne
Arrête de lire Ici Paris
Faudra retourner bosser lundi
Ton blues à toi tout le monde s'en fout
Arrête de chanter Babelou
Regarde les riches

Regarde les riches
Tout ce que tu aimes ils trouvent ça kitch
Regarde les riches
Ils boivent leur café en irish
Regarde les riches
Ils ont de l'argent mais pas d'artiche
Regarde les riches
L'important c'est tout ce qu'ils affichent
Les riches

Regarde les riches
Ils sont coiffés comme leur caniche
Regarde les riches
Ils roulent en Rolls sur la corniche
Regarde les riches
Ils mordent jamais dans leur sandwich
Regarde les riches
L'important c'est tout c'qu'ils affichent.
4. Kennedy Rose (4:13)
Kennedy Rose

{Refrein:}
Je suis pas comme Rose Kennedy.
J'voudrais pas que mes fils chéris
deviennent plus tard, quelle folie,
président des Etats-Unis.

Elle s'appelait Kennedy Rose.
Mais dites-moi, quelle métamorphose
a fait d'une si jolie rose
une dame pour qui ses fils osent
de toute leur vie faire un défi. {2x}

{Refrein}

Rose, Rose,
mais quelle est la cause ?
Il a dû se passer quelque chose.

Elle s'appelait Kennedy Rose.
C'était une jolie p'tite ville rose.
Ses fils chéris de l'Amérique
auraient pu faire de la musique,
des sciences ou des mathématiques
au lieu de n'être que défi.

{Refrein}
5. Ceux Qui N'ont Rien (6:48)

 

Ceux qui n'ont rien

Quand t'as laisse de ta jeunesse
Derriere les barreaux d'une prison
Parce que t'avais eu d'la tendresse
Pour une bagnole ou un blouson

Quand t'as laissé passer ta chance
Ou qu'elle ne t'a pas reconnue
Tu t'retrouves en etat d'urgence
Au bureau des objets perdus

Moi qui connais le gris
Des couleurs de la nuit

Laissez-moi chanter
Pour ceux qui n'ont rien
Laissez-moi penser
Qu'y a toujours quelqu'un
Qui cherche à donner
Quelque chose de bien
Qui cherche à couper
Les cartes du destin

Quand t'as r'gardé passer ta vie
Avec l'impression d'être en faute
Tu t'demandes pas si t'as envie
De vouloir être quelqu'un d'autre

Quand t'as r'garde toutes ces vitrines
Avec tes mains derrieres ton dos
Meme si demain t'es James Dean
T'auras l'impression d'etre zero

Moi qui connais le bleu
Des matins malheureux

Laissez-moi chanter
Pour ceux qui n'ont rien
Laissez-moi penser
Qu'y a toujours quelqu'un
Qui cherche à donner
Quelque chose de bien
Qui cherche à couper
Les cartes du destin
Laissez-moi chanter


6. Mademoiselle Chante le Blues (5:25)
Mademoiselle chante le blues

Y'en a qui élèvent des gosses au fond des hlm
Y'en a qui roulent leurs bosses du Brésil en Ukraine
Y'en a qui font la noce du côté d'Angoulême
Et y'en a même qui militent dans la rue avec tracts et banderoles
Et y'en a qui en peuvent plus de jouer les sex symbols
Y'en a qui vendent l'amour au fond de leur bagnole

Mademoiselle chante le blues
Soyez pas trop jalouses
Mademoiselle boit du rouge
Mademoiselle chante le blues

Y'en a huit heures par jour qui tapent sur des machines
Y'en a qui font la cour masculine féminine
Y'en a qui lèchent les bottes comme on lèche des vitrines
Et y'en a même qui font du cinéma, qu'on appellent Marilyn
Mais Marilyn Dubois s'ra jamais Norma Jean
Faut pas croire que l'talent c'est tout c'qu'on s'imagine

Elle a du gospel dans la voix et elle y croit

Y'en a qui s'font bonne sœur, avocat, pharmacienne
Y'en a qui ont tout dit quand elles ont dit je t'aime
Y'en a qui sont vieilles filles du côté d'Angoulême
Y'en a même qui jouent femmes libérées
Petit joint et gardénal qui mélangent vie en rose et image d'Epinal
Qui veulent se faire du bien sans jamais s'faire du mal
7. Les Lignes de Nos Mains (8:17)
Les lignes de nos mains

J'ai bu le sable du désert
Assoiffée de trop de mirages
Le soleil sur ma peau
N'a laissé que des mots
Chavirer des galères
Pour renaître en naufrage
Casser des vers, tourner les pages

J'ai vu pleurer sur la rivière
Trop de sirènes à deux visages
Le soleil sur ma peau
A séché les sanglots
M'éloigner sur la mer
Partir à l'abordage
Ou m'endormir sur le rivage

{Refrein:}
Où est le vrai
Où est mon chemin
Qui dit faux
Quel est mon destin
Chaque carrefour
Creuse mes mains

J'ai croisé des boules de cristal
Tirées par d'étranges chevaux
Le soleil sur leur dos
Dessinait des oiseaux
Cueillir les fleurs du mal
Ecouter les tarots
Boire un café au marc fatal

{Refrein}

Oh, je changerai demain
Les lignes de nos mains
Et pourtant si tu m'aimes encore
Ensemble nous briserons les sorts

{Refrein, x3}
8. Dans Ma Chair (6:24)
Dans ma chair

Derniers instants restez encore
N'abandonnez pas cet enfant qui dort
Ne laissez pas les assoiffés de sang
Avoir raison des mirages de l'âge d'or

Ça m'dérange
Quand on dit qu'on se venge
Ça m'dérange
Les hommes, les femmes, les anges
Pleurez canon
De la beauté ne reste rien
Rien qu'un nom sans prénom

Dans ma chair
Saignent les éclats
De vos convoitises
Et mon cœur se bat
Contre vos bêtises

Dans ma chair
Monte un SOS
Un signal de tendresse
Plus fort qu'un vacarme
Qu'enfin se taisent les armes
Assez coule de larmes
Touchez pas à la vie
N'entendez-vous pas monter ce cri
Dans ma chair

Pouquoi l'histoire
Perd toujours la mémoire
Boucle sans fin
Toujours la même Refrein
Absolution un peu trop facile
Que faut-il pour qu'en fin
L'on soit futiles

Ça m'dérange
Quand on dit qu'on se venge
Ça m'dérange
Les hommes, les femmes, les anges
Aucun animal
Ne tue pour le mal

9. Je Voudrais La Connaitre (0:06)
Je voudrais la connaître

Savoir comment elle est
Est-elle ou non bien faite
Est-elle jolie, je voudrais

Oh je voudrais la voir
Longtemps, la regarder
Connaître son histoire
Et son décor et son passé

C'est étrange peut-être
Cette curiosité
Voir enfin pour admettre
Et pour ne plus imaginer

Oh je voudrais comprendre
Même si ça me casse
Puisqu'elle a su te prendre
Puisqu'elle a pris ma place

J'sais déjà son parfum
Aussi son écriture
Ce mot doux chiffonné
Oublié dans notre voiture

J'veux voir aussi l'hôtel
Si tu y as mis le prix
Si la chambre était belle
Et si c'était un grand lit

C'est peut-être pas normal
C'est fou comme ça m'attire
Cette envie d'avoir mal
Oh jusqu'au bout, jusqu'à mourir

Oh je voudrais tout savoir
Et son âge et sa peau
Tout ce qui nous sépare
Et nous ressemble, c'est idiot

Et te surprendre avec elle
Quand t'es drôle quand t'es doux
T'écouter lui promettre
Et quand tu lui parles de nous

Je veux te voir encore
T'observer dans la glace
Et quand tu l'embrasses
Rentrer ton ventre oh matador

Je veux vos corps à corps
Tous ces gestes oubliés
Te retrouver encore
Tel que je t'avais tant aimé

Dans ce froid dans ces cendres
Je voudrais rester là
Juste voir et comprendre
Tout ce que je ne suis pas
Hmm... ce que je ne suis pas
Oh... ce que je ne suis pas
10. L'Aigle Noir (5:35)
L' aigle noir

Un beau jour, ou peut-être une nuit,
Près d'un lac je m'étais endormie,
Quand soudain, semblant crever le ciel,
Et venant de nulle part,
Surgit un aigle noir,

Lentement, les ailes déployées,
Lentement, je le vis tournoyer,
Près de moi, dans un bruissement d'ailes,
Comme tombé du ciel,
L'oiseau vint se poser,

Il avait les yeux couleur rubis,
Et des plumes couleur de la nuit,
A son front brillant de mille feux,
L'oiseau roi couronné,
Portait un diamant bleu,

De son bec il a touché ma joue,
Dans ma main il a glissé son cou,
C'est alors que je l'ai reconnu,
Surgissant du passé,
Il m'était revenu,

Dis l'oiseau, ô dis, emmène-moi,
Retournons au pays d'autrefois,
Comme avant, dans mes rêves d'enfant,
Pour cueillir en tremblant,
Des étoiles, des étoiles,

Comme avant, dans mes rêves d'enfant,
Comme avant, sur un nuage blanc,
Comme avant, allumer le soleil,
Etre faiseur de pluie,
Et faire des merveilles,

L'aigle noir dans un bruissement d'ailes,
Prit son vol pour regagner le ciel,

Quatre plumes couleur de la nuit
Une larme ou peut-être un rubis
J'avais froid, il ne me restait rien
L'oiseau m'avait laissée
Seule avec mon chagrin

Un beau jour, ou peut-être une nuit,
Près d'un lac, je m'étais endormie,
Quand soudain, semblant crever le ciel,
Et venant de nulle part,
Surgit un aigle noir,

Un beau jour, une nuit,
Près d'un lac, endormie,
Quand soudain,
Il venait de nulle part,
Il surgit, l'aigle noir...
11. Chanson Simple (3:55)
Chanson simple

C'est une chanson simple que je te donne
Aussi facile qu'elle est tendre
Tu sais ce sont parfois les mots très simples
Les plus difficiles à entendre

Laisse-toi guider au bord des mots
Et regarde au bout de tes pas
Le gouffre profond où sont jetées
Toutes ces phrases qu'on ne dit pas

Tous nos silences je les pardonne
Laisse-moi les ramener à la vie
Par une chanson simple que je te donne
Toi qui fus mon meilleur ami

Depuis que les années ont passé
Et l'avenir s'est embrumé
Regarde nous deux devenus victimes
D'être tombés entre les lignes

Si chaque instant éveille le regret
Si on n'se revoyait jamais
Quand tu penseras à celle que tu aimais
Souviens-toi que je vis en toi
Souviens-toi que je lis en toi


Tijdsduur: 1:36:40

 

CD Single
-1998 - L'aigle noir

1998 - L'aigle noir - Frankrijk

 

Maxi CD Single
-1998 - L'aigle noir

1998 - L’aigle noir - Frankrijk

Gecertificeerde Verkoop: Frankrijk - meer dan 210.000

Certificering: 2 x Goud in 1999

Hitlijsten:
Frankrijk: 6
België: 5
Zwitserland: 29

Bronnen:
Wikipedia en het tijdschrift "Nos Tendres et Douces Années" van Jan. 2013

 

1987-1990 - Mademoiselle chante le blues
1990-1992 - Scène de Vie
1990-1992 - Carnets de Scène
1993-1994 - Je te dis vous
1993-1994 - Tour de Charme
1997 - Dans ma chair
1998 - Rendez-Vous
1999-2000 - Le mot de passe
1999-2000 - Ce sera nous
2002 - Piano Bar
2003 - Sexe Fort
2008 - Kabaret
2012 - Kaas chante Piaf

Facebook

Patricia Kaas Citaten

Als je 25 of 30 bent, kun je gewoon dingen doen. Wanneer je 35 wordt zijn dingen anders. Tijd is me nu meer dierbaar. Ik heb mijn prioriteiten.

Ik ben niet verdrietig, maar ik ben melancholisch. Als je je moeder verliest op je twintigste en je vader snel daarna, dan is droefgeestigheid een onderdeel van je leven.

Ik twijfelde altijd aan mezelf. Ik twijfelde over hoe ik eruit zag, over mijn lichaam, mijn stem - over alles.

Liefde is voor mij geen gezegde, geen roman...het is het echte leven!

Mijn schoonheids geheim is: rook niet en drink geen alcohol en wees gelukkig.

Twitter

Contact

  • Email:
  • Adres:
    Johanna Ouwerling
    Afferdenpad 42
    6845 GP Arnhem
    Nederland