Intro - CD/DVD

Live album Tour de Charme - Uitgegeven op 25 Nov. 1994.
Opgenomen op 8 April 1994 in het Zénith (Caen, Frankrijk) tijdens de "Je te dis vous" tournee.
Label: Columbia

Tracklist

1. Entrer Dans La Lumiere (D.Barbelivien/F.Bernheim) - 5.55
Entrer dans la lumière
Entrer dans la lumière
Comme un insecte fou
Respirer la poussière
Vous venir à genoux

Redécouvrir ma voix
En être encore capable
Devenir quelquefois
Un rêve insaisissable

Toucher des musiciens
Sourire à des visages
A quatre heures du matin
N'être plus qu'une image

Etre là de passage
Sans avoir rendez-vous
Avoir tous les courages
De me donner à vous

Et vous laisser venir
Comme un amant magique
Et vous ensevelir
Sous mon cri de musique

Entrer dans la lumière
Comme un insecte fou
Respirer la poussière
Vous venir à genoux
2. D'allemagne (D.Barbelivien/F.Bernheim) - 4.57
D' Allemagne

D'Allemagne où j'écoute la pluie en vacances
D'Allemagne où j'entends le rock en silence
D'Allemagne où j'ai des souvenirs d'en face
Où j'ai des souvenirs d'enfance
Leninplatz et Anatole France

D'Allemagne l'histoire passée est une injure
D'Allemagne l'avenir est une aventure
D'Allemagne je connais les sens interdits
Je sais où dorment les fusils
Je sais où s'arrête l'indulgence

{Refrein:}
Auf wiedersehn Lili Marlène
Reparlez-moi des roses de Göttingen
Qui m'accompagnent dans l'autre Allemagne
A l'heure où colombes et vautours s'éloignent
De quel côté du mur, la frontière vous rassure

D'Allemagne j'ai des histoires d'amour sincère
Je plane sur des musiques d'Apollinaire
D'Allemagne le romantisme est plus violent
Les violons jouent toujours plus lents
Des valses viennoises ordinaires

{Refrein}

Ich habe eine kleine Wildblume
Eine Flamme, die zwischen den Wolken blüt
D'Allemagne j'ai une petite fleur dans l'cœur
Qui est comme l'idée du bonheur
Qui va grandir comme un arbre

{Refrein}

Auf wiedersehn Lili Marlène
Reparlez-moi des roses de Göttingen
Qui m'accompagnent dans l'autre Allemagne
A l'heure où colombes et vautours s'éloignent
3. Je Te Dis Vous (J.Kopf/M.Amsellem) - 5.19
Je te dis vous

Vous viviez comme un prince, je chantais pour trois sous
Dans un bal de province et je rêvais de vous
A la fin du polar, quand vous ne mouriez pas
Comme je l'enviais la dame qui souriait dans vos bras

Je vous aurais aimé avant de vous connaître
Mais vous aurais connu avant de disparaître
Je ne suis pas peu fière, mais je tiens à en rire
Entre toi et le poster j'ai du mal à choisir

Et je te dis vous
M'avez éblouie
Moi qui n'étais rien
Vous qui aviez tout
Vous m'avez dit tu
Es belle, tout en noir
Quand vous êtes venu
M'écouter un soir

C'était au mois de mai, j'm'en souviendrai toujours
J'étais morte d'angoisse, vous sachant là dans l'ombre
Puis sont venus vos fleurs et l'espoir d'un amour
Vous le grand, moi la p'tite, soyez là si je tombe

La gloire est si fragile et bien moins que mon cœur
On dit qu'elle est le deuil éclatant du bonheur
A la fin du polar, si vous deviez mourir
J'essaierais c'est promis de garder le sourire

Et je te dis vous
M'avez éblouie
Moi qui n'étais rien
Vous qui saviez tout
Vous m'avez dit tu
Es belle, tout en noir
Quand vous êtes venu
M'écouter un soir

Et je te dis vous
M'avez éblouie
Moi qui n'étais rien
Vous qui saviez tout
Vous m'avez dit tu
Es belle, tout en noir
J'etais si émue
Sous votre regard
Quand vous êtes venu
M'écouter un soir
4. Hotel Normandy (D.Barbelivien/F.Bernheim) - 6.28
Hôtel Normandy

Y aura des bateaux sur la mer
Du sable dans nos pull-over
Y aura le vent, le vent d'automne
Y aura le temps, le temps qui sonne

Y aura des enfants sur la plage
Du soleil lourd d'avant orage
On aura tout ce temps passé
Et un vieux chien à caresser

Il restera de nos amours
Une chambre mauve au petit jour
Et des mots que tu m'avais dits
Hôtel Normandy

Il restera de notre histoire
Des guitares rock, un piano noir
Le fantôme de David Bowie
Hôtel Normandy

J'aurai une ancienne limousine
Des disques d'or dans mes vitrines
On ira toujours faire un tour
Sur la jetée, au petit jour

Les vagues auront gardé ce charme
Qui nous mettaient du vague à l'âme
Y aura l'ennui des grandes personnes
Et puis le temps, le temps qui sonne

{Refrein}
5. Les Hommes Qui Passent (D.Barbelivien/F.Bernheim) - 5.23
Les hommes qui passent

Les hommes qui passent Maman
M'envoient toujours des cartes postales
Des Bahamas Maman
Les hommes qui passent tout le temps
Sont musiciens artistes peintres
Ou comédiens
Souvent

Les hommes qui passent Maman
M'offrent toujours une jolie chambre
Avec terrasse Maman
Les hommes qui passent je sens
Qu'ils ont le cœur à marée basse des
Envies d'océan

Les hommes qui passent pourtant
Qu'est-ce que j'aimerai en voler un
Pour un mois pour un an
Les hommes qui passent Maman
Ne me donnent jamais rien que de l'argent

Les hommes qui passent Maman
Leurs nuits d'amour sont des étoiles
Qui laissent des traces Maman
Les hommes qui passent violents
Sont toujours ceux qui ont gardé
Un cœur d'enfant perdant

Les hommes qui passent pourtant
Qu'est-ce que j'aimerai en voler un
Pour un mois pour un an
Les hommes qui passent Maman
Ne me donnent jamais rien que de l'argent

Les hommes qui passent Maman
Ont des sourires qui sont un peu
Comme des grimaces Maman
Les hommes qui passent troublants
Me laissent toujours avec mes rêves
Et mes angoisses d'avant

Les hommes qui passent pourtant
Qu'est-ce que j'aimerai en voler un
Pour un ,ois pour un an
Les hommes qui passent Maman
Ne me donnent jamais rien que de l'argent

Les hommes qui passent Maman
Les hommes qui passent Maman
Les hommes qui passent pourtant
Les hommes qui passent Maman
6. Mon Mec A Moi (D.Barbelivien/F.Bernheim) - 5.04
Mon mec à moi

Il joue avec mon cœur
Il triche avec ma vie
Il dit des mots menteurs
Et moi je crois tout c'qu'il dit
Les chansons qu'il me chante
Les rêves qu'il fait pour deux
C'est comme les bonbons menthe
Ça fait du bien quand il pleut
Je m'raconte des histoires
En écoutant sa voix
C'est pas vrai ces histoires
Mais moi j'y crois.

Mon mec à moi
Il me parle d'aventures
Et quand elles brillent dans ses yeux
J'pourrais y passer la nuit
Il parle d'amour
Comme il parle des voitures
Et moi j'l'suis où il veut
Tellement je crois tout c'qu'il m'dit
Tellement je crois tout c'qu'il m'dit
Oh oui
Mon mec à moi

Sa façon d'être à moi
Sans jamais dire je t'aime
C'est rien qu'du cinéma
Mais c'est du pareil au même
Ce film en noir et blanc
Qu'il m'a joué deux cents fois
C'est Gabin et Morgan
Enfin ça ressemble à tout ça
J'm'raconte des histoires
Des scénarios chinois
C'est pas vrai ces histoires
Mais moi j'y crois

{Refrein}
7. Kennedy Rose (E.Depardieu/D.Barbelivien/F.Bernheim) - 4.10
Kennedy Rose

{Refrein:}
Je suis pas comme Rose Kennedy.
J'voudrais pas que mes fils chéris
deviennent plus tard, quelle folie,
président des Etats-Unis.

Elle s'appelait Kennedy Rose.
Mais dites-moi, quelle métamorphose
a fait d'une si jolie rose
une dame pour qui ses fils osent
de toute leur vie faire un défi. {2x}

{Refrein}

Rose, Rose,
mais quelle est la cause ?
Il a dû se passer quelque chose.

Elle s'appelait Kennedy Rose.
C'était une jolie p'tite ville rose.
Ses fils chéris de l'Amérique
auraient pu faire de la musique,
des sciences ou des mathématiques
au lieu de n'être que défi.

{Refrein}
8. Regarde Les Riches (D.Barbelivien/F.Bernheim) - 4.09
Regarde les riches

Arrête de pleurer Babelou
Sur l'argent qui vaut plus un clou
Arrête de dire que t'es toute seule
Ici c'est chacun pour sa gueule
Arrête de rêver que tu déprimes
C'est vrai que tu débordes de ton jean
Autour de toi tout le monde s'en fout
Arrête de pleurer Babelou

Regarde les riches
Ils sont coiffés comme leur caniche
Regarde les riches
Ils roulent en Rolls sur la corniche
Regarde les riches
Ils parlent pas l'anglais mais l'english
Regarde les riches
L'important c'est tout ce qu'ils affichent
Les riches

Arrête de chanter Babelou
Ce blues des banlieues qui rend fou
Arrête de ramer pour personne
Tu vois pas qu'on te prend pour une conne
Arrête de lire Ici Paris
Faudra retourner bosser lundi
Ton blues à toi tout le monde s'en fout
Arrête de chanter Babelou
Regarde les riches

Regarde les riches
Tout ce que tu aimes ils trouvent ça kitch
Regarde les riches
Ils boivent leur café en irish
Regarde les riches
Ils ont de l'argent mais pas d'artiche
Regarde les riches
L'important c'est tout ce qu'ils affichent
Les riches

Regarde les riches
Ils sont coiffés comme leur caniche
Regarde les riches
Ils roulent en Rolls sur la corniche
Regarde les riches
Ils mordent jamais dans leur sandwich
Regarde les riches
L'important c'est tout c'qu'ils affichent.
9. Mademoiselle Chante Le Blues [édit] (D.Barbelivien & B.Medhi)) - 11.23
Mademoiselle chante le blues

Y'en a qui élèvent des gosses au fond des hlm
Y'en a qui roulent leurs bosses du Brésil en Ukraine
Y'en a qui font la noce du côté d'Angoulême
Et y'en a même qui militent dans la rue avec tracts et banderoles
Et y'en a qui en peuvent plus de jouer les sex symbols
Y'en a qui vendent l'amour au fond de leur bagnole

Mademoiselle chante le blues
Soyez pas trop jalouses
Mademoiselle boit du rouge
Mademoiselle chante le blues

Y'en a huit heures par jour qui tapent sur des machines
Y'en a qui font la cour masculine féminine
Y'en a qui lèchent les bottes comme on lèche des vitrines
Et y'en a même qui font du cinéma, qu'on appellent Marilyn
Mais Marilyn Dubois s'ra jamais Norma Jean
Faut pas croire que l'talent c'est tout c'qu'on s'imagine

Elle a du gospel dans la voix et elle y croit

Y'en a qui s'font bonne sœur, avocat, pharmacienne
Y'en a qui ont tout dit quand elles ont dit je t'aime
Y'en a qui sont vieilles filles du côté d'Angoulême
Y'en a même qui jouent femmes libérées
Petit joint et gardénal qui mélangent vie en rose et image d'Epinal
Qui veulent se faire du bien sans jamais s'faire du mal
10. Il Me Dit Que Je Suis Belle (S.Brewski) - 6.10
Il me dit que je suis belle

Et quand le temps se lasse
De n'être que tué
Plus une seconde passe,
Dans les vies d'uniformité
Quand de peine en méfiance,
De larmes en plus jamais
Puis de dépit en défiance
On apprend à se résigner
Viennent les heures sombres
Où tout peut enfin s'allumer
Ou quand les vies ne sont plus qu'ombres
Restent nos rêves à inventer

Il me dit que je suis belle
Et qu'il n'attendait que moi
Il me dit que je suis celle
Juste faite pour ses bras
Il parle comme on caresse
De mots qui n'existent pas
De toujours et de tendresse
Et je n'entends que sa voix

Eviter les regards, prendre cet air absent
Celui qu'ont les gens sur les boul'vards
Cet air qui les rend transparents
Apprendre à tourner les yeux
Devant les gens qui s'aiment
Eviter tous ceux qui marchent à deux
Ceux qui s'embrassent à perdre haleine
Y a-t-il un soir, un moment
Où l'on se dit c'est plus pour moi
Tous les mots doux, les coups de sang,
Mais dans mes rêves, j'y ai droit

Il me dit que je suis belle
Et qu'il n'attendait que moi
Il me dit que je suis celle
Juste faite pour ses bras
Des mensonges et des betises
Qu'un enfant ne croirait pas
Mais les nuits sont mes églises
Et dans mes rêves j'y crois

Il me dit que je suis belle...
Je le vois courir vers moi
Ses mains me frôlent et m'entraînent
C'est beau comme au cinéma
Plus de trahison, de peines
Mon scénario n'en veut pas
Il me dit que je suis reine
Et pauvre de moi, j'y crois
Hmm, pauvre de moi, j'y crois
11. I Wanna Be Loved By You (Herbert Stothart/Harry Ruby/Bert Kalmar) - 3.48
I wanna be loved by you

I wanna be loved by you, just you and nobody else but you
I wanna be loved by you alone, pooh pooh bee doo!
I wanna be kissed by you, just you and nobody else but you
I wanna be kissed by you alone

I couldn't aspire to anything higher
Than to fill the desire to make you my own
Paah-dum paah-dum doo bee dum, pooooo!

I wanna be loved by you, just you and nobody else but you
I wanna be loved by you alone

I couldn't aspire to anything higher
Than to fill the desire to make you my own
Paah-dum paah-dum doo bee dum, pooooo!

I wanna be loved by you, just you and nobody else but you
I wanna be loved by you alone
Pah-deeedle-eedeedle-eedeedle-eedum, poo pooo beee dooo!
12. Ceux Qui N'ont Rien (D.Barbelivien/F.Bernheim) - 9.49
Ceux qui n'ont rien

Quand t'as laisse de ta jeunesse
Derriere les barreaux d'une prison
Parce que t'avais eu d'la tendresse
Pour une bagnole ou un blouson

Quand t'as laissé passer ta chance
Ou qu'elle ne t'a pas reconnue
Tu t'retrouves en etat d'urgence
Au bureau des objets perdus

Moi qui connais le gris
Des couleurs de la nuit

Laissez-moi chanter
Pour ceux qui n'ont rien
Laissez-moi penser
Qu'y a toujours quelqu'un
Qui cherche à donner
Quelque chose de bien
Qui cherche à couper
Les cartes du destin

Quand t'as r'gardé passer ta vie
Avec l'impression d'être en faute
Tu t'demandes pas si t'as envie
De vouloir être quelqu'un d'autre

Quand t'as r'garde toutes ces vitrines
Avec tes mains derrieres ton dos
Meme si demain t'es James Dean
T'auras l'impression d'etre zero

Moi qui connais le bleu
Des matins malheureux

Laissez-moi chanter
Pour ceux qui n'ont rien
Laissez-moi penser
Qu'y a toujours quelqu'un
Qui cherche à donner
Quelque chose de bien
Qui cherche à couper
Les cartes du destin
Laissez-moi chanter


13. Entrer Dans La Lumiere [Version Acoustique] (D.Barbelivien/F.Bernheim) - 3.47

 

Tijdsduur: 76 min.

Opname
Gearrangeerd door - Jess Bailey (tracks: 1 tot 12), Michel Amsellem (tracks: 1 tot 12)
Bas – Greg Harewood
Gedirigeerd door – Robin Millar
Drums – Guy Richman
Gitaar – Paul Dunne
Keyboards – Frederic Helbert
Keyboards, Zang, Dirigent – Toby Chapman
Gemixt door– Jock Loveband
Percussie, Zang – Karlos Edwards
Fotografie door– Claude Gassian
Programmering door – Mark Smith
Opgenomen door – Bruno Lambert
Saxofoon, Fluit, Gitaar – Martin Green
Zang – Maria Morgan

 

1994 - Tour de Charme - Live - Frankrijk1994 - Tour de Charme - Live - Rusland1994 - Tour de Charme - Live - Japan1994 - Tour de Charme - Live - Holland1994 - Tour de Charme - Live - Korea

 

Verkoop
Frankrijk - meer dan 320.000 - Platinum

Bronnen:
Wikipedia en het tijdschrift "Nos Tendres et Douces Années" van Jan. 2013

 

1987-1990 - Mademoiselle chante le blues
1990-1992 - Scène de Vie
1990-1992 - Carnets de Scène
1993-1994 - Je te dis vous
1993-1994 - Tour de Charme
1997 - Dans ma chair
1998 - Rendez-Vous
1999-2000 - Le mot de passe
1999-2000 - Ce sera nous
2002 - Piano Bar
2003 - Sexe Fort
2008 - Kabaret
2012 - Kaas chante Piaf

Facebook

Patricia Kaas Citaten

Als je 25 of 30 bent, kun je gewoon dingen doen. Wanneer je 35 wordt zijn dingen anders. Tijd is me nu meer dierbaar. Ik heb mijn prioriteiten.

Ik ben niet verdrietig, maar ik ben melancholisch. Als je je moeder verliest op je twintigste en je vader snel daarna, dan is droefgeestigheid een onderdeel van je leven.

Ik twijfelde altijd aan mezelf. Ik twijfelde over hoe ik eruit zag, over mijn lichaam, mijn stem - over alles.

Liefde is voor mij geen gezegde, geen roman...het is het echte leven!

Mijn schoonheids geheim is: rook niet en drink geen alcohol en wees gelukkig.

Twitter

Contact

  • Email:
  • Adres:
    Johanna Ouwerling
    Afferdenpad 42
    6845 GP Arnhem
    Nederland